• Fabien

Le tourisme durable, finalement c'est quoi?


On voit partout la promotion du tourisme durable, du tourisme responsable ou encore de l’écotourisme. Mais finalement qu’est ce que ça veut dire tout ça ?

L’Organisation Mondiale du Tourisme (OMT) définit le tourisme durable ou responsable comme « Un tourisme qui tient pleinement compte de ses impacts économiques, sociaux et environnementaux actuels et futurs, en répondant aux besoins des visiteurs, des professionnels, de l’environnement et des communautés d’accueil. »

En bref, voyager responsable, c’est minimiser au maximum son impact sur l’environnement et sur le mode de vie local, c’est à dire voyager en accord avec les habitants, respecter leur lieu d’habitation et les êtres vivants sur place.

L’expression tourisme durable représente donc tous les types de tourisme alternatifs qui s’inscrivent dans une démarche de respect, de préservation et de mise en valeur des ressources présentes sur un territoire, qu’elles soient naturelles, culturelles ou sociales.

Ainsi, il existe plusieurs formes de tourisme durable :

Le tourisme responsable est une démarche volontaire du voyageur qui cherche à minimiser au maximum son impact sur l’environnement et sur le mode de vie local.

Le tourisme communautaire est une forme de tourisme dans lequel l’accueil est intégralement géré par les populations locales.

Le slow tourisme consiste à découvrir une destination à son propre rythme. Plus qu’une forme de tourisme, ce mouvement est un véritable mode de vie qui va à la rencontre des populations locales et sort des sentiers battus.

Le tourisme équitable est un concept directement inspiré du commerce équitable, qui cherche à une rémunération plus juste des communautés locales.

Le tourisme participatif a pour but de construire des relations entre les populations d’accueil et le voyageur qui participe activement à la vie locale.

L’écotourisme est une forme de tourisme respectueuse de l’environnement et du bien être des populations. Il se pratique exclusivement en milieu naturel et doit être une source financière viable pour les communautés d’accueil.

Le tourisme solidaire permet la création d’un lien de solidarité entre le voyageur et les populations locales. Le voyageur offre sa participation financière à des projets de développement locaux dont la finalité est l’amélioration des conditions de vie des communautés locales qui sont aussi activement impliquées.

L’agrotourisme est une forme de tourisme durable dans les milieux agricoles. Il se pratique de plusieurs façons : hébergement en chambre d’hôtes, visite de la propriété, dégustation des produits du terroir. Son but est de faciliter la rencontre avec le producteur et de pérenniser leur activité en leur permettant de se diversifier.

Le tourisme humanitaire, ou séjour éthique et durable, participe à l’amélioration des conditions de vie des populations locales. Transmettre son savoir et aider au développement local sont autant de tâches auxquelles les touristes sont amenés à participer.

Ainsi, le tourisme durable, dans toutes ses formes, a un impact positif au niveau local puisqu’il s’agit de financer les sites culturels menacés, de développer des emplois locaux sans détruire l’environnement, de rencontre entre communautés…

Concrètement, on fait comment ? Visitez l'app TOOKKI et inspirez vous des lieux recommandés pour vos weekends et prochaines vacances !

#tourismedurable #écotourisme #tourismeresponsable #agrotourisme #humanitaire #participatif #tourismeéquitable #slowtourisme #voyagerresponsable #cestquoi

38 vues
google-play-badge (1).png
google-play-badge (1).png
Disponible dès maintenant ici :
google-play-badge (1).png
Suivez-nous
  • Facebook Social Icône
  • Instagram
  • Gazouillement