• Fabien

Pourquoi c'est si important de manger bio?


Paniers bio, magasins spécialisés, rayons dédiés en grande surface… L’alimentation bio se démocratise et de nombreux produits bio sont présents dans les différents canaux de distribution : producteurs locaux, marchés, supermarchés et boutiques spécialisées. Le nombre d’adeptes est en constante augmentation.


Mais pourquoi tant de succès ? Parce que c’est réellement nécessaire !

Déjà, c’est quoi le bio ?

C'est un mode de culture qui fait appel à des techniques agricoles qui respectent les animaux et l’environnement. Cette agriculture bio favorise les matières premières naturelles et interdit les additifs, certains engrais et autres pesticides chimiques.

Les consommateurs ont ainsi la garantie que les produits issus de l’agriculture biologique ne nuiront ni à leur entourage, ni aux animaux ou à l’environnement, et seront plus respectueux de leur santé.

Concrètement, il y a 3 intérêts majeurs à consommer bio :

1. Intérêt pour notre santé et notre bien être :

Il paraît évident que consommer des produits cultivés dans un environnement non exposé aux pesticides présente un grand intérêt pour la santé. En effet, la toxicité des pesticides ne se limite malheureusement (et évidemment ?) pas aux insectes, champignons et autres ravageurs qu’ils sont censés éliminer.

Leur impact sur la santé humaine est démontré : troubles de la fertilité, du système nerveux, cancers, malformations génitales chez les bébés dont la mère a été exposée… Le nombre croissant de pubertés précoces suscite l’inquiétude des pédiatres qui pointent du doigt, études à l’appui, la responsabilité des pesticides.

Et encore, la toxicité des pesticides est jusqu’à 15 000 fois sous-estimée…

Il faut également souligner ici que les fruits et légumes bio étant cueillis à maturité, ils ont eu « le temps de pousser ». Ils présentent ainsi un arôme plus puissant, et ont pu développer toutes leurs qualités nutritives.

D’ailleurs de nombreuses études démontrent la supériorité nutritionnelle des produits issus de l’agriculture biologique.

2. Préservation de l’environnement et protection des animaux :

L’agriculteur biologique respecte, restaure et entretient les équilibres biologiques sans lesquels la vie ne peut se développer et durer. N’ayant pas recours à la pharmacopée de synthèse, il doit rechercher ces équilibres naturellement pour pouvoir assurer ses récoltes.

Le bio a ainsi un impact très positif sur l’ensemble des composantes de l’environnement : qualité des eaux, fertilité des sols, préservation de la biodiversité et des ressources naturelles.

En outre, l’agriculture biologique utilise moins d’eau, de part les techniques de travail du sol utilisées, les variétés plantées, mais également grâce à sa logique agronomique et donc économique, qui ne l’incite pas à intensifier sa production annuelle mais à raisonner sur une rotation longue.

3. Intérêt pour l’économie :

L’agriculture biologique permet aux agriculteurs de générer un revenu suffisant pour vivre convenablement, ce qui est loin d’être le cas de la majorité des exploitations conventionnelles.

En outre le bio nécessitant plus de main d’oeuvre, de nouveaux emplois sont générés dans les exploitations. In fine, cela permet aux terres agricoles de continuer à être fréquentées et labourées.

Enfin, ces agriculteurs profitent également des circuits courts ce qui leur permet de vendre leur production en direct à un prix satisfaisant tant pour eux que pour le consommateur.

Et comment savoir si un produit est réellement bio ?

Les labels bien sûr !

Les labels les plus courants en France sont le label AB (Agriculture Biologique) et le Label Bio Européen :

La présence du label AB garantie une production dans le respect des normes écologiques comme l’interdiction d’utiliser des produits provenant de la chimie de synthèse. Les produits AB sont donc garantis : sans engrais, sans fertilisant, ni pesticides, sans OGM, sans hormone de croissance, sans traitements antibiotiques.

Le label Bio Européen (ou label «Eurofeuille») doit se substituer peu à peu au Label AB, mais il est moins contraignant que le label AB car il autorise, par exemple, la présence de traces accidentelles d’OGM.

Et sinon, le bémol c’est quoi ?

Money money money !

En effet, 87% des « non-consommateurs de bio » évoquent le prix qu’ils jugent trop élevé. Il est pourtant possible de consommer bio sans alourdir son budget alimentaire ! Pensez aux différents marchés, AMAP, paniers bio, paniers paysans, les drives fermiers…

Et allez découvrir les lieux bio conseillés par TOOKKI sur notre app !

#agriculturebiologique #Bio #Local #avantages #labelAB #Bioeuropéen #environnement #santé

19 vues
google-play-badge (1).png
google-play-badge (1).png
Disponible dès maintenant ici :
google-play-badge (1).png
Suivez-nous
  • Facebook Social Icône
  • Instagram
  • Gazouillement