Recettes D.I.Y : Les insecticides maison, à base de plantes.
  • Charlotte

Recettes D.I.Y : Les insecticides maison, à base de plantes.

C’est le printemps ! La nature est en ébullition, les arbres retrouvent leurs feuilles, fleurs et bourgeons, les oiseaux chantent et… les insectes se réveillent et les nuisibles se régalent !

Alors on fait quoi ? On déclare la guerre aux nuisibles !

D’accord, mais sachez que pour véritablement gagner cette guerre, seul le pouvoir des plantes doit être utilisé 😉

Car oui, il existe des plantes aux propriétés insecticides et pesticides. Plusieurs études ont évalué le potentiel des plantes pesticides utilisées traditionnellement en Afrique de l’Ouest. Leurs conclusions sont intéressantes : de nombreuses plantes ont un réel effet sur les agresseurs des cultures !

C’est notamment le cas du Margousier ou Neem, arbre originaire d’Inde dont les feuilles et les graines ont des propriétés insecticides, antifongiques et vermifuges.

L’huile de neem, en particulier, est des plus efficace comme insecticide. Elle produit des hormones qui empêchent les insectes de s’alimenter. Cette huile est biodégradable et elle n’est pas toxique pour les animaux domestiques, les oiseaux et les poissons. Elle agit aussi comme un fongicide naturel !

La recette : mélanger 2 cuillères à café d’huile et 1 cuillère à café de savon liquide avec 250 ml d’eau. Puis appliquer sur les feuilles infestées. Cette préparation a aussi une action préventive !

Une autre arme naturelle contre les nuisibles : L’ail ! Il est très efficace comme répulsif contre les insectes. Il suffit d’infuser une tête d’ail dans 10 litres d’eau pendant une journée (15 heure dans l’idéal), puis d’ajouter 100g de savon noir. Mélanger, c’est prêt !

Efficacité vérifiée contre les moucherons, pucerons et acariens.

Conservation pendant 1 semaine à l’abri de la lumière et de la chaleur.

Les feuilles de tomate, elles aussi, peuvent être utilisées comme insecticides. Elles contiennent des alcaloïdes qui sont des molécules efficaces pour traiter les pucerons et d’autres insectes.

Laisser macérer 1kgs de feuilles fraiches ou de tiges de tomates dans 10 litres d’eau pendant 2 ou 3 jours. Filtrer, c’est prêt !

Utiliser sans dilution après filtration.

Mais, il n’y a pas que les plantes qui permettent de lutter contre les insectes nuisibles !

Le savon noir, par exemple est un insecticide utile et biologique car il est fabriqué à base d’huiles végétales. Il peut être utilisé contre les pucerons, à raison de 200g pour 10 litres d’eau. Vous pouvez ajouter 50cl d’alcool à brûler, et 8g de sel de mer à cette préparation pour renforcer son action.

Bien secouer puis appliquer sur la surface des feuilles infestées. Il est recommandé de ne pas le faire en plein soleil, mais plus tôt le matin de bonne heure ou le soir.

Le marc de café est également particulièrement efficace contre les pucerons. Il agit comme un répulsif, notamment contre les escargots, les fourmis et les limaces. Notez que le marc de café n’est pas très apprécié des chats non plus.

Il suffit de récupérer le marc de café (biologique) dans sa machine italienne le matin 😉

Vous pouvez aussi utiliser du piment frais piquant ou en poudre : mélanger une cuillère à soupe de piment en poudre (ou réduire en purée la moitié d’un piment frais avec une tasse d’eau), 250 ml d’eau et plusieurs gouttes de savon noir liquide. Vous pouvez asperger vos plantes directement avec cette mixture, en prenant soin de bien vous protéger les yeux et les mains (le piment n’agit pas que sur les insectes ;))

Enfin, et pas des moins surprenant, les pépins de pamplemousse présenteraient, eux aussi, des propriétés insecticides ! Ils présentent également des qualités anti-microbiennes qui sont très utilisées pour la lutte contre les pucerons, les limaces ou toutes sortes d’insectes parasites, notamment par l’agriculture. Ses propriétés font qu’il est 100 % naturel, qu’il ne détruit pas les bactéries bénéfiques et qu’il n’a aucun effet secondaire.

La recette est simple, il suffit de mélanger 8 gouttes d’extrait de pépin de pamplemousse (que vous trouverez en supermarché ou pharmacie) dans un verre d’eau.

Nota Bene :

Quelle eau utiliser pour les macérations ? De préférence, de l’eau de pluie, de source ou de puit, car l’eau du robinet est trop riche en chlore. Si toutefois vous n’avez que ça à disposition, pas de panique ! Il suffit de la laisser reposer pendant une journée au soleil ou près d’une source de chaleur pour diminuer la teneur en chose.

Attention, pour cette fois, il faudra bien veiller à ne pas utiliser de contenants en métal car ils libèrent des substances qui contrarient l’action des macérations. Le mieux est de stocker les préparations insecticides dans des contenants en matière plastique opaque à l’abri de la lumière, de la chaleur et de l’humidité.

#insecticidenaturel #insecticidemaison #recetteDIY #doityourself #insecticidevégétal #insecticideàbasedeplantes #insecticidepépinsdepamplemousse #antinuisibles #antimoucherons #marcdecaféinsecticide #savonnoirinsecticide #ailinsecticide

15 vues
google-play-badge (1).png
google-play-badge (1).png
Disponible dès maintenant ici :
google-play-badge (1).png
Suivez-nous
  • Facebook Social Icône
  • Instagram
  • Gazouillement