Comment se déplacer sans polluer ?
  • Charlotte

Comment se déplacer sans polluer ?

Le bilan de la qualité de l’air en France en 2017 confirme que la qualité de l’air s’améliore, en lien avec la réduction des émissions de polluants, qui fait suite à la mise en œuvre depuis plusieurs années de stratégies et plans d’action dans différents secteurs d’activité. Toutefois, les seuils réglementaires de qualité de l’air pour la protection de la santé humaine sont régulièrement dépassés, même si cela arrive moins souvent.


La situation devient plus que sensible en ville, avec des pics de pollution de plus en plus fréquents, menaçant notre santé et notre environnement...

En sachant que plus de la moitié des émissions de CO2 d’un Français (54%) est due à l’usage des transports et 79% de ces émissions est causé par l’usage des véhicules individuels seuls, est-ce qu’il ne serait pas temps de changer (même un tout petit peu) nos modes de transport ?


Voici un petit tour des différentes alternatives non polluantes. Attention, lisez attentivement, Tookki vous offre des codes promo ;)

1. Les transports en commun_


Les transports en commun représentent la solution la plus simple et la plus évidente pour limiter nos émissions de CO2 lors de nos transports quotidiens. Si tant est qu’un itinéraire fiable et de durée similaire soit possible.


En 2017, la France comptait 14 lignes de trains et RER, 100 300 bus et cars, 28 de lignes de métros et 73 lignes de tramways. Ces dix dernières années, les réseaux urbains se développent d’ailleurs essentiellement en tramways : le nombre et la longueur des lignes a plus que doublé en Île-de-France et en province.


Entre 2007 et 2017, le parc des métros, RER et tramways a augmenté de 24% en France ! Pour autant, le parc des voitures particulières a également augmenté de 2 millions de véhicules (soit 6,4 %) pendant cette même période… Donc on ne peut pas en déduire un délaissement des voitures personnelles au profit des transports publics.


Pourtant, les transports en commun présentent de nombreux avantages : ils sont plus écologiques, plus économiques, et apportent davantage de sérénité… De plus, on peut valoriser son temps de trajet en l’utilisant à bon escient : lire, travailler, méditer… faites comme bon vous semble !


Focus : le tramway _ Le tramway, évincé depuis les années 1960, a tendance à retrouver sa place dans les plus grandes agglomérations internationales. Ponctuel (une rame toutes les 5 minutes environ), pratique (jusqu’à 120 passagers peuvent embarquer), souvent moins cher que le métro et plus rapide que les bus, il est écologique (car fonctionnant à l’électricité), silencieux et plus facile d’accès notamment pour les handicapés. Il a, en outre, la faculté de redynamiser les centres-villes.

Le tramway est définitivement adopté dans près de 20 grandes villes françaises. D’ailleurs, l’ évolution du nombre de transports en commun en France depuis 2007 est portée par l’expansion du réseau de tramways : le nombre de rames a plus que triplé en Île-de-France et s’accroît de 54% en province.


2. La marche _


Si vous avez la chance d’habiter près de votre lieu de travail, la marche est le moyen idéal de se déplacer en ville. C’est gratuit, ça n’émet aucune pollution, et c’est aussi très bon pour votre santé.


En effet, biologiquement, nous ne sommes pas conçus pour rester assis, et donc logiquement, la sédentarité réduit très fortement notre espérance de vie !

Rester assis plus de 6 heures par jour entraîne une augmentation du taux de mortalité de 20% pour les hommes et 40% pour les femmes.

En outre, il a été démontré qu’un mode de vie sédentaire continu pendant 10 ans peut doubler la probabilité de développer un cancer colorectal.


Pourtant, selon l’ADEME, un quart des déplacements en France sont inférieurs à 1 kilomètre ; et sachant que parcourir 500 mètres à pieds ne prend que 8 minutes, il n’y a pas tellement de questions à se poser avant de lâcher la voiture pour la marche.


En outre, souvenez-vous qu'en ville, chaque kilomètre réalisé à pied peut permettre d’économiser 280g de CO2.


3. Le vélo_


Le vélo est le moyen de transport le plus rapide en ville. Dès lors que la distance à parcourir est comprise entre 1 et 5 km, le vélo est imbattable. Selon l’ADEME, la moitié des déplacements intra-urbains sont inférieurs à 3km, donc le vélo est le moyen de transport le plus rapide (15 minutes pour 3km).

Donc, si vous vivez et travaillez dans la même ville, il vaut mieux faire le choix du vélo. Fini les embouteillages et les problèmes de stationnement.


Mais en réalité, seul 4% des Français utilise le vélo comme mode principal pour leurs déplacements quotidiens. Notamment en raison du nombre encore trop faible de pistes cyclables, du manque de sécurité sur les routes, du non respect des cyclistes, des vols…

Le « Copenhagenize Bicycle Friendly Cities Index 2017 » a été créé par la société Danoise Copenhagenize, spécialiste en conseil en urbanisme. C’est un index des villes du monde les plus adaptées à la pratique du vélo. L’idée est de repenser les usages et moyens de transports en ville. Bien sûr, la France ne compte que 3 villes dans cet index : Strasbourg, Nantes et Bordeaux.


L’usage du vélo en ville est donc loin d’être acquis en France, même si on observe de nombreux efforts dans certaines villes, comme Paris.


Pourtant, les ventes de vélos à assistance électrique (VAE) n'en finissent plus de croître. Après avoir quasiment doublé entre 2016 et 2017, elles ont encore progressé de 13 % en 2018 !

En fait, les pratiques quotidiennes et les pratiques de loisir et de sport sont en pleine évolution, si bien que l'usage quotidien du vélo a sensiblement progressé depuis 5 ans, pour constituer 24 % des pratiques du VAE, alors que les pratiques loisirs et sport se sont accrues grâce à l'assistance électrique, qui permet de plus grandes balades ou des parcours différents.


Comme pour les scooters électriques, c'est aussi grâce aux flottes de vélos en libre service qui ont inondé les villes que le nombre des adeptes des déplacements en vélo ne cesse d'augmenter.


Focus : Oribiky_

Oribiky, c’est le vélo à assistance électrique en libre service. La petite société française souhaite changer la donne, avec des vélos de qualité, conçus et assemblés en Seine-Saint-Denis, et un système respectueux de l'espace public, baptisé « semi-floating » : les vélos doivent être retirés ou restitués sur l'une des 6 000 zones de stationnement pour deux-roues recensées dans Paris.


Oribiky a une réelle démarche écologique : les batteries et les locaux Oribiki sont alimentés en électricité verte grâce à leur partenaire : Vattenfall. Et les véhicules de maintenance sont également électriques.

Oribiki s’engage fortement pour l’emploi en implémentant des ateliers près de chaque ville partenaire, favorisant ainsi le recrutement de personnel en insertion professionnelle ou en situation de handicap.

__Tookki vous fait profiter de réductions chez Oribiky !


4. La voiture électrique ou hybride_


La voiture électrique est équipée de batteries rechargeables et de moteurs électriques permettant de bonnes performances sur des distances allant de 100 à 200 km sans émission polluante. Malgré ses avantages écologiques évidents, la voiture électrique n’a pas toujours bonne presse. Outre le nombre de points de rechargement de la batterie, on reproche essentiellement à ce véhicule son manque d’autonomie...


Pourtant, on compte 21 006 immatriculations de voitures particulières électriques enregistrées au 1er semestre 2019 soit une hausse de + 46% par rapport à la même période en 2018. Parallèlement, le segment des véhicules utilitaires électriques a augmenté de + 16 % sur le 1er semestre.


Si l'évolution du nombre de modèles électriques disponibles sur le marché s'est révélée plutôt modérée au cours des dernières années, les choses devraient évoluer très rapidement, notamment en raison des nouvelles réglementations européennes en matière de réduction de CO2.

Mais même si vous ne souhaitez pas investir, vous pouvez toujours faire un choix écologique, en optant pour des véhicules électriques lors de vos déplacements en VTC.


Focus : Marcel_

Marcel est une offre de VTC 100% électrique. Quel que soit le véhicule que vous choisirez, vous limitez votre impact environnemental car l'intégralité des émissions de CO2 générées est compensée grâce, notamment, au soutien d’un projet de création d'énergie propre en Inde, avec la Fondation Goodplanet.

En choisissant Marcel, vous optez pour un plus grand respect des chauffeurs, qui sont non seulement accompagnés pour développer leur activité au mieux, mais aussi bien mieux rémunérés que chez les concurrents. En effet, Marcel a fixé ses frais de service au plus bas du marché (près de 2 fois moins élevés que ceux des principaux concurrents).

Ainsi, Marcel adopte une politique citoyenne auprès de l'ensemble des parties prenantes (clients, chauffeurs, collaborateurs, environnement) pour proposer une mobilité durable et responsable.

__ Tookki vous offre votre premier trajet avec Marcel !


5. Le scooter électrique_


Comme les vélos, les scooters électriques connaissent, eux aussi, un franc succès. Ce sont essentiellement les services de scooters partagés en « free floating » qui tirent ce marché. Selon Avere-France, le marché du deux roues motorisés électrique a progressé de près de 28 % par rapport à 2017.


En effet, le scooter électrique représente un allié de taille pour survivre dans les villes bouchonnées. Il ne dégage pas de CO2 ni de pollution sonore ou d’odeurs désagréables. De plus, les villes sont de mieux en mieux équipées en bornes électriques. Mais ces volumes de ventes sont principalement liés à la croissance des flottes de scooters électriques en libre-service, qui permettent aux usagers de tester le produit, (notamment son autonomie), avant de passer à l'achat.


Focus : Cityscoot_

CityScoot est un opérateur de mobilité offrant un service de location de scooters électriques en libre-service à destination du grand public, des municipalités, des entreprises et des collectivités.

Il n'est pas nécessaire d'avoir un abonnement pour utiliser Cityscoot. Vous ne payez que lorsque vous roulez. Vous êtes libre d’en faire un usage quotidien afin de raccourcir vos temps de trajets ou de l’emprunter uniquement lorsque vous en ressentez l’envie.

__ Tookki vous offre vos 30 premières minutes avec Cityscoot !


6. La trottinette électrique_


Avec le vélo électrique, la trottinette est le moyen de transport le plus utilisé lorsque l’on veut se déplacer vite et sans polluer. D’ailleurs, 233 000 trottinettes ont été vendues en 2018, ce qui représente une hausse de +129% par rapport à 2017. C’est le véhicule incontournable des micro-mobilités, avec les gyropodes et autres hoverboards.


On assiste donc à une réelle explosion du marché des « nouveaux véhicules électriques individuels » qui représentaient 9% des volumes en 2016, 23% en 2017, et 35% en 2018.


C’est donc un véritable basculement des pratiques de déplacement en ville. Avec l’essor de l’électrique, les engins de déplacement personnel (EDP) constituent de plus en plus un moyen de mobilité urbaine et sont de moins en moins utilisés pour les loisirs.

0 vue
google-play-badge (1).png
google-play-badge (1).png
Disponible dès maintenant ici :
google-play-badge (1).png
Suivez-nous
  • Facebook Social Icône
  • Instagram
  • Gazouillement