• Charlotte

LESS IS MORE - La tendance des micro-maisons.

En France, la surface moyenne par habitant est passée en 22 ans de 31m² à 40m². Or les m² supplémentaires coûtent cher, au portefeuille comme à la planète, et ne rendent pas nécessairement plus heureux...


Heureusement, la tendance est à la simplicité, vers un retour aux sources nécessaire.

La tendance va donc vers un retour à l’essentiel qui touche nos assiettes, comme nos dressings et nos logements. Après tout, est-ce qu’il y a un réel intérêt à vivre dans de grandes pièces ?


Il est vrai que cela demande plus de temps, d’énergie et d’argent. Alors pourquoi ne pas opter pour une micro-maison, et employer tout le temps, l’énergie et l’argent économisés, à se faire plaisir à coups d’activités agréables et épanouissantes, de contacts avec la nature et de moments de détente ?


Less is more on vous dit !


Les micro-maisons, souvent désignées sous leur terme anglais tiny houses, sont apparues aux Etats-Unis au début des années 2000*, en guise d’alternative pour les jeunes couples cherchant un moyen de se loger à moindre coût. Et c’est en 2005, après le passage de l’ouragan Katrina sur la Nouvelle Orléans, que cet habitat alternatif a réellement commencé à se développer à grande échelle.


Le « small house movement » prend le contre-pied de la tendance de l’époque qui visait à construire de plus en plus grand, malgré la diminution de la taille des familles.

C’est donc un mouvement qui prône la simplicité volontaire par l’habitation de petites maisons, qui allient optimisation de l’espace et démarche éco-responsable.

C’est aussi le mode de déplacement et de logement idéal pour ceux qui ont l’esprit aventurier.


Quels avantages pour la micro-maison ?


Le prix__

Qui dit petite surface dit petit prix. Globalement, oui. Même si le prix au mètre carré reste largement au-dessus (2.500€/m²) d’une maison conventionnelle (en moyenne 1800€/m²), car de nombreux coûts restent incompressibles, notamment son équipement record au m². Mais en moyenne, les prix vont, selon les aménagements et options, entre 20k€ et 70k€ pour une micro-maison mobile.

Outre le coût à l’achat plus bas, les charges liées à l’entretien sont aussi moins élevées.


Le temps retrouvé__

Pour les propriétaires de micro-maisons, le temps de nettoyage, d'entretien et de réparation est diminué d'environ 94%. Sans parler des bénéfices prouvés du minimalisme sur le stress et les angoisses.


Une démarche écologique__

Tout est fait dans la micro-maison pour réduire votre consommation d’énergie et vous rapprocher toujours un peu plus de la nature. La plupart des matériaux utilisés pour leur construction sont écologiques. Elles sont d’ailleurs souvent faites en bois.

De plus, la superficie réduite de la micro-maison et sa mobilité entraînent de grandes économies en chauffage et en électricité, notamment car vous pouvez la déplacer selon les saisons : à l'ombre des arbres l'été et à découvert l'hiver, pour un maximum d’ensoleillement.

Il existe, en outre, tout un tas d’aménagements qui permettent d’aller encore plus loin : panneaux solaires, système de récupération des eaux usées et de pluie…


Un retour à l’essentiel__

Vivre dans une micro-maison signifie vivre avec environ 10% de ce que l'on posséderait dans une habitation de taille moyenne. Ça semble être un grand sacrifice, mais ceux qui ont fait le choix de vivre simplement n’ont plus de doute : la micro-maison leur apporte liberté et légèreté.

Parce que cultiver son jardin, éviter les achats inutiles, retrouver ce qui nous est essentiel, c’est peut-être ça, profiter de la vie !



*La légende voudrait que la première Tiny House soit française. Créée par l’architecte de talent Le Corbusier pour sa femme en 1952. Fabriquée en bois, la petite maison disposait de tous les équipements nécessaires pour être autonome. Elle n’était en revanche pas mobile.

google-play-badge (1).png
google-play-badge (1).png
Disponible dès maintenant ici :
google-play-badge (1).png
Suivez-nous
  • Facebook Social Icône
  • Instagram
  • Gazouillement